Route Ingraham Trail

(Route 4)

La route Ingraham Trail s’étire sur 70 km (43,5 mi), de Yellowknife jusqu’au lac Tibbitt. De multiples lacs, terrains de camping, aires de pique-nique et sites de mise à l’eau pour bateaux jonchent son trajet sinueux, très agréable à parcourir en voiture. On peut y admirer un paysage majestueux digne de l’époque précambrienne où règnent lacs, forêts et pierres anciennes, un décor de rêve pour pratiquer une foule d’activités de plein air comme la randonnée pédestre, le canoë, la natation, la pêche et l’ornithologie.

La route est asphaltée jusqu’à l’entrée du parc territorial du lac Prelude. Des emplacements de camping sont offerts dans ce parc, ainsi que dans le parc territorial du lac Reid.

Les kilomètres et les milles indiquent la distance à partir de la jonction des routes 3 et 4, légèrement au nord de Yellowknife.

Aire de fréquentation diurne du parc territorial de la rivière Yellowknife

Kilomètre 7,7 (mille 4,8)

Ce parc, accessible pendant la journée, est le premier des neuf que l’on croise sur la route Ingraham Trail. Aménagé sur la berge de la rivière Yellowknife, l’endroit est idéal pour pique-niquer ou pêcher. Les plus intrépides voudront peut-être remonter la rivière en bateau pour atteindre la série de lacs qui se trouvent en amont, ou partir vers l’aval pour rejoindre la baie Back ou la baie de Yellowknife, sur le Grand lac des Esclaves.

Route d’accès vers Detah

Kilomètre 9,8 (mille 6,1)

Une route d’accès asphaltée vous mènera à la petite collectivité dénée de Detah, sur les rives du Grand lac des Esclaves, à 11 km (7 mi) au sud de l’intersection.

Aire de fréquentation diurne du parc territorial du lac Prosperous

Kilomètre 19,7 (mille 12,2)

Ce parc sert principalement à la mise à l’eau des bateaux. Ne soyez pas trompé par la taille apparemment petite du lac Prosperous à cet endroit : la plus grande partie est cachée au-delà de l’horizon et gagne à être découverte. Tentez votre chance pour attraper un gigantesque touladi ou optez pour une descente en canoë des rapides Tartan, sur la rivière Yellowknife.

Aire de fréquentation diurne du parc territorial du lac Madeline

Kilomètre 24 (mille 14,9)

Un petit parc principalement utilisé pour mettre les canoës et les bateaux à l’eau, ou pour pêcher.

Aire de fréquentation diurne du parc territorial du lac Pontoon

Kilomètre 26,4 (mille 16,4)

Une pointe pleine de charme s’avance ici dans le lac Pontoon, ce qui en fait un endroit idyllique pour pêcher, pique-niquer ou profiter du soleil de minuit sur les rochers de granit qui bordent la rive. De petits sentiers vous mèneront vers différents points de vue où vous pourrez contempler le lac et la nature environnante.

Parc territorial du lac Prelude

Kilomètre 28 (mille 17,4)

Le parc du lac Prelude, eldorado des amateurs d’activités aquatiques, est le plus grand parc aménagé sur la route Ingraham Trail. Bien équipé, il compte 79 emplacements de camping (67 emplacements sans électricité et 12 emplacements spécialement aménagés pour les tentes). Vous y trouverez une plage sablonneuse d’où vous pourrez pratiquer vos sports préférés comme la natation, le canoë, la planche à voile ou le ski nautique. Le réseau de sentiers du parc vous offre un circuit court vers un point de vue panoramique, ainsi qu’un circuit d’interprétation plus long.

Parc territorial du lac Hidden

Le parc territorial du lac Hidden, principalement constitué de milieux aquatiques non aménagés, est un véritable paradis de 3 000 hectares pour les amateurs de beauté et d’aventure! Le camping sauvage (sans aucun service) y est autorisé. On y trouve une série de lacs et de rivières séparés par de courts portages. Deux aires de fréquentation diurne (celles de Powder Point et des chutes Cameron), permettent d’accéder au parc et offrent des aires de pique-nique de même que d’autres installations.

Aire de fréquentation diurne du parc territorial Powder Point

Kilomètre 44 (mille 27,3)

Principal accès au Parc territorial du lac Hidden, reconnu pour sa nature sauvage, l’aire de fréquentation diurne de Powder Point est l’endroit rêvé pour pêcher ou pique-niquer. Vous pouvez également y mettre votre canoë à l’eau pour partir à la découverte de l’arrière-pays. Des panneaux d’interprétation vous renseigneront sur la partie non visible du parc, au-delà des berges.

Aire de fréquentation diurne des chutes Cameron et accès aux sentiers de randonnée pédestre

Kilomètre 45,8 (28,4)

Situé dans le parc territorial du lac Hidden, cette aire de fréquentation diurne donne accès sur un sentier d’un kilomètre (0,6 mille) présentant un niveau de difficulté modéré qui vous conduira, au terme d’une randonnée d’une vingtaine de minutes où vous devrez gravir un affleurement rocheux et traverser quelques vallées, à un point de vue spectaculaire sur les chutes Cameron. Des bancs installés au sommet des chutes vous permettront de vous reposer ou de pique-niquer en admirant la vue. Si vous avez le goût de l’aventure, suivez le sentier qui mène à un pont piétonnier enjambant la rivière en amont.

Aire de fréquentation diurne du parc territorial de la rivière Cameron

Kilomètre 54,5 (mille 33,9)

Arrêtez-vous pour pique-niquer sur les berges sablonneuses de la rivière Cameron ou empruntez le court trajet vers les chutes Ramparts, où vous pourrez prendre quelques photos et observer la nature. Le sentier vous mènera sans difficulté au pied des chutes, où vous pourrez prendre un bain de soleil ou vous tremper les orteils.

Parc territorial du lac Reid

Kilomètre 59 (mille 36,7)

L’endroit, qui compte 65 emplacements de camping sans électricité et 11 emplacements spécialement aménagés pour les tentes, est parfait pour camper et pratiquer vos activités de plein air préférées (pêche, natation, canoë, randonnée pédestre ou observation des oiseaux et de la nature). C’est également un camp de base tout désigné pour ceux qui veulent explorer, en bateau à moteur ou en canoë, les nombreux lacs des environs.

Lac Tibbitt

Kilomètre 69,2 (mille 43,0)

Ce lac marque la fin de la route Ingraham Trail. Il n’y a aucun service à cet endroit, mais on y trouve des panneaux indiquant le début de la route de glace qui dessert les mines de diamant l’hiver.